L'Eau, Trésor de l'Himalaya




Ce projet est né de la rencontre de deux passionnés habitant l’Île de La Réunion :

  • Serge VERLIAT, géographe-anthropologue amoureux de l’Himalaya et auteur de nombreux travaux de recherche sur cette partie du monde depuis 1980, pour lesquels il a obtenu un Doctorat de géographie et un D.E.A. en anthropologie.

  • Jean PHILIPPE, photographe resté fidèle à la photo argentique qui s’est immergé dix ans durant au coeur du Cirque de Mafate et dont le travail réalisé à l’Hasselblad et au Leica fut distingué par le Musée de l’Homme qui l’a proposé au public parisien de mai à août 1995.


Jusqu'à présent les approches de la chaîne himalayenne se classaient en 3 catégories :

  • les relations d'expéditions montagnardes parties à l'assaut d'un sommet mythique.

  • Les ouvrages ethnologiques consacrés aux peuples himalayens

  • les essais, romans ou documentaires plus ou moins ésotériques, traitant d'un aspect des diverses religions himalayennes : bouddhisme tibétain, tantrisme, hindouisme...

Par ce thème « l'Eau, Trésor de l'Himalaya », nous avons voulu proposer un autre regard sur cette immense chaîne de montagnes.Ce point de vue est avant tout celui des populations montagnardes himalayennes dont la survie dépend des caprices des eaux.

Pendant huit ans nous avons parcouru d'Est en Ouest et d'un versant à l'autre différentes régions himalayennes, assistant à de nombreuses cérémonies et festivals, rencontrant d'innombrables usagers et acteurs de l'eau, emmagasinant de nombreux points de vue sur l'eau. Le tout a donné naissance à plus de 10000 diapositives 6x6 et 3000 diapositives 24x36 et plus de 50 heures de rush vidéo.


Décliné sous la forme d'expositions, d'un livre et d'un film, ce travail se veut un hommage poétique et esthétique à la majesté de l’Himalaya, à la pureté de ses lacs de montagne, au caractère sacré des rivières, mais aussi au courage et à la détermination des populations montagnardes. Nous avons tenu à aborder les enjeux actuels qui se cristallisent autour des ressources de ce château d'eau essentiel, vital pour plus d’un milliard d’êtres humains.



Pour en savoir plus :

Vous pouvez consulter notre site eau-tresor-himalaya.com. N'hésitez pas à y laisser commentaires et remarques.



Précédentes expositions :

2011 : Paris. Pavillon de l'Eau. Novembre 2011 à Mai 2012

2012 : Marseille. Forum Mondial de l'Eau. Mars 2012.

2013 : Kathmandou. Népal. Alliance Française. Septembre 2013.

2014 : Réunion. Le Tampon. Salle Beaudemoulin et Mediathèque. Novembre-Décembre 2014.

2014 - 2015 : Pont en Royans. Musée de l'eau. Du 15 Avril 2014 au 30 Avril 2015.

2017 : Réunion. Saint Denis. Villa de la Région. Avril 2017.

2018 : Le Mans. Arche de la Nature. Du 3 juin au 30 Septembre 2018.

2018 : Réunion. L'Entre-Deux. Festival Papangue. Novembre 2018.

2019 : Réunion. Saint- Pierre. Galerie Hang'art. Histoires d'eaux. Fevrier 2019.

2019 : Réunion. Le Port. Journée mondiale de l'eau. Mars 2019.





Visite virtuelle de l'exposition :

Une visite virtuelle de l'exposition telle qu'elle était à la Salle Beaudemoulin du Tampon est disponible en cliquant ci-dessous.





Emprunter l'exposition :

Une exposition esthétique et didactique

Proposée à Paris, à Kathmandou, en Belgique et à l’île de la Réunion, cette exposition a séduit tous les publics : les amateurs avertis comme les simples curieux, les plus jeunes comme les plus âgés.


A travers les grands formats, chaque visiteur est emporté dans l'univers des terres extrêmes, pour voyager dans l’immensité himalayenne aux limites de l’espace humanisé.


Les visiteurs curieux pourront approfondir leurs connaissances, gràce aux 16 kakemonos abordant chacun une facette des usages, de la répartition et de la symbolique de l'Eau. Ces 16 textes permettent de comprendre son rôle dans la géographie de la chaîne, sa place centrale chez ces populations montagnardes qui entretiennent des relations passionnées et ambigües avec les rivières, les lacs et les sources. Ils permettent également de saisir l’importance des enjeux qui se cristallisent autour de ce château d’eau dont dépend la survie de plus d’un milliard d’êtres humains.


En adoptant le point de vue de l’Eau, cette exposition apporte un nouvel éclairage sur le fascinant kaléidoscope humain et naturel que constitue la plus haute chaîne de montagnes du monde.



Une exposition à visée éco-citoyenne

Pour Bachelard, l’eau est « le miroir de notre avenir ». De fait, en Himalaya, les ressources hydrauliques sont d’ores et déjà soumises à de multiples enjeux, proches et lointains.

Cette exposition a également pour ambition de faire progresser la cause de l’eau.

En profitant de l’émotion esthétique, nous voulons lancer quelques pistes de réflexion et donner du sens aux images pour lire les paysages, décrypter ce qui se joue autour de cette précieuse ressource.

Notre ambition est de contribuer à changer notre regard sur l’Eau, indispensable à toute vie terrestre.



Une exposition tout public

Tous les textes et légendes de l’exposition sont présentés en français et en anglais. Ils sont écrits de façon à être compréhensibles par tous. Cette exposition s’adresse aussi aux scolaires et a été recommandée par le Ministère de l’Education et par le Ministère de l’Environnement lors de sa présentation à Paris. Des documents pédagogiques existent pour accompagner la visite de l’exposition. N'hésitez pas à nous contacter.



Facile à transporter et à installer

L’impression est réalisée en très haute résolution, avec des couleurs vives et saturées, sur une toile « Fine Art » aux performances exceptionnelles.

Les visuels sont transportés roulés et, de ce fait, l’installation est rapide : il suffit de dérouler la toile, d’engager une barre dans chaque fourreau, en haut et en bas, et de la suspendre.

Selon les espaces et la scénographie, les visuels d’une taille identique peuvent être présentés dos à dos.



Une exposition modulable

Selon la taille de l’espace réservé à l’exposition et selon les intentions du scénographe, elle peut être modulée, raccourcie ou élargie selon les thèmes retenus. Chacun peut faire son menu au sein des deux formules proposées :


Une petite exposition :

Conçue pour un espace de 20 mètres linéaires et une hauteur sous plafond de 2,30 m, elle est composée de :

- 12 photographies horizontales de 107 x 60 cm

- 12 photographies carrées 61 x 61 cm

- 12 kakemonos verticaux de 53 x 225 cm comprenant des textes didactiques en anglais et français

- Cela représente 1 carton de 115 x 17 x 17 cm d’un poids d’environ 15 kg

Une grande exposition :

Conçue pour un espace de 130 m linéaires et une hauteur sous plafond de 2,30 m, elle est composée de 75 visuels représentant 124 m² imprimés :

- 45 photographies carrées 106 x 106 cm

- 10 photographies horizontales 161 x 86 cm

- 4 photographies horizontales 106 x 61 cm

- 15 photographies verticales 106 x 212cm

- 4 kakemonos 53 x 225 cm verticaux, chacun proposant une mosaïque de portraits

- 16 kakemonos verticaux 53 x 225 cm avec textes en anglais et français

- 1 photographie de 106 x 366 cm, verticale



Conditions de prêt :

L’exposition «L’eau, Trésor de l’Himalaya », est la propriété de l’Association pour le Rapprochement des Peuples et des Cultures (ARPEC) qui en assure la gestion et l’assurance. Tout emprunt se fera au terme d’une convention signée entre l’emprunteur et l’ARPEC. Le prix de la location est déterminé selon la durée et le lieu d’installation de l’exposition.

64 vues0 commentaire